samedi 29 mai 2010

Qu'est-ce que le yoga pour vous ?

Après une chute je me suis cassé le poignet mais j'arrive à nouveau à taper sur mon clavier pour vous donner quelques nouveaux conseils.
Voici une nouvelle vidéo pour vous :



A très bientôt

mercredi 12 mai 2010

Bientôt l’été et le soleil ! (j'espère)

Le soleil on l'espère, c’est pourquoi aujourd’hui je veux vous faire penser qu’il faut durant cette période se protéger et s’hydrater.
On peut protéger son corps en mettant des vêtements appropriés, mais ce n’est pas très agréable s’il fait chaud, et on s’hydrate en buvant un peu plus d’eau.
Mais la peau est la première à souffrir de la chaleur et de la déshydratation.
Un peu d’histoire.
Durant des millénaires la mode était à la peau blanche qui représentait un niveau social élevé. En effet les petites gens qui travaillaient pour beaucoup exposés aux intempéries à l’extérieur avaient la peau tannée par le soleil et le vent.Au temps de la Grèce dominante, les athéniennes s’enduisaient le visage avec du blanc de céruse (très toxique) et étaient imitées dans tout le bassin méditerranéen.
Quelques siècles plus tard la tendance s’inverse et la couleur cuivrée, qui donne bonne mine, devient à la mode.Cette tendance est en corrélation avec l’arrivée des congés payés. Effectivement, les privilégiés qui avaient les moyens revenaient bronzés de leur séjour sur les plages ensoleillées.Le bronzage devint alors synonyme de vacances, un luxe à cette époque.

Les risques liés au soleil
Il est certes très agréable de lézarder au soleil mais c’est aussi très risqué.
Le nombre de mélanome double tous les 10 ans depuis un peu plus d’un demi- siècle.
Les mélanomes malins se sont multipliés par 3 en 20 ans.
En 2000, 7231 nouveaux cas sont apparus en France dont 42% chez les hommes et 58% chez les femmes.
Il faut savoir que 80% des dommages provoqués par le soleil se produisent avant 18 ans.
Il ne faut pas oublier que si le soleil ne donne pas toujours le cancer de la peau, il la vieilli prématurément et des taches apparaissent.
Contrairement aux idées reçues, le mois d’août n’est pas plus dangereux que le mois de mai. Le niveau d’UV en mai et en août est identique. De plus la couche d’Ozone est un handicap supplémentaire puisque sa réduction fait craindre une recrudescence mondiale des conséquences néfastes du soleil.
Il faut donc à tout prix se protéger du soleil et protéger nos enfants.


Voici quelques explications sur les UV, les indices de protection (ID) et les effets du soleil

  • Les UV
    La couche d’Ozone atmosphérique arrête les radiations les plus meurtrières, seules nous parviennent les ultra-violets (UVA et UVB), le rayonnement visible et les infrarouges. Ces derniers provoquent la sensation de chaleur mais ne brûlent pas.
  • Les UVAC’est 98% des ultra-violets qui atteignent la peau. Ceux-ci ne chauffent pas mais pénètre jusqu’au derme où ils détruisent les cellules et provoquent la formation de radicaux libres, à l’origine du vieillissement cutané.
  • Les UVB
    C’est 20% des ultra-violets. Ils sont très énergétiques et pénètrent moins dans la peau. Ils sont responsables du bronzage et des coups de soleil. De plus ils endommagent les couches superficielles de la peau (taches de pigmentation..)
  • Les indices de protection
    L’index IP (indice de protection) est le facteur multiplicateur du temps d’autoprotection naturelle de la peau. Promu par l’organisation mondiale de la santé, il permet de quantifier l’intensité du rayonnement solaire et le risque qu’il représente pour la santé. Il indique le temps nécessaire pour attraper un coup de soleil selon l’intensité de son rayonnement. C'est-à-dire, de la force du soleil en tenant compte de l’heure, de la latitude, de la saison, de l’altitude et de la réverbération.L’indice de protection est aussi le rapport entre le temps nécessaire pour attraper un coup de soleil avec ou sans crème solaire. Par exemple, si une personne prend un coup de soleil en 10 minutes, un IP 20 signifie qu’il faudrait un peu moins de 3h30 (20 fois 10mn) pour prendre un coup de soleil avec une protection solaire. L’indice de protection a la même signification dans tous les pays. Il est établi par des testes standardisés. On applique 2 mg de produit solaire par cm2 sur une partie du dos de volontaires qui sont ensuite exposés à différentes doses d’UV.Après 24 heures, on compare les réactions des peaux avec et sans protection solaire. On déduit alors la DEM (Dose Erythémiale Minimale), c'est-à-dire la plus faible dose d’ultraviolets provoquant une rougeur sur la peau.Il est important de prendre en compte que toutes les personnes ne sont pas égales aux risques du soleil.
  • Le bronzage
    Le bronzage est un mécanisme de protection naturelle de la peau. C’est une réaction des mélanocytes libérant de la mélanine sous l’effet des rayons UV.Le mélanocyte est une cellule de l’épiderme ‘couche superficielle de la peau) qui synthétise la mélanine (pigment brun foncé) responsable de la pigmentation de la peau et qui joue un rôle de protection vis-à-vis des rayons UV (soleil).En fonction du type de peau certains auront une réaction rapide, lente ou parfois aucune réaction.
  • Les effets néfastes du soleil sur la peau
    Les maladies de peau sont aggravées : le soleil estompe l’acné seulement dans un premier temps. En effet les UVB épaississant la couche superficielle de l’épiderme, créent des bouchons au niveau des orifices pilo-sébacés (glandes sébacées) qui empêchent l’écoulement du sébum. Le soleil prépare ainsi une explosion de points noirs à l’automne
  • Les rides : les UVA détruisent les cellules et favorisent l’apparition des radicaux libres (responsable des rides).Les coups de soleil : le coup de soleil est une brûlure causée par les ultraviolets (UV) du soleil, mais qui peut s’attraper à l’ombre en raison de la réverbération des UV invisibles à l’œil nu. Le cancer de la peau : il en existe 3. Les carcinomes basocellulaires, les carcinomes spinocellulaires (curables) et le mélanome cutané (cancer de haute malignité)Le cancer cutané est un type de cancer plus fréquent chez l’homme t les populations à peau blanche. 80 à 90% de ces cancers sont dus à l’exposition à la lumière solaire. Protégeant la peau du rayonnement UV, les écrans solaires devraient prévenir le cancer cutané et sont préconisés par les autorités sanitaires. En effet ils préviennent les coups de soleil en empêchant les rayons ultraviolets de brûler la peau.
  • Les effets néfastes du soleil sur l’homme
    L’insolation : elle est due à l’action du rayonnement solaire sur la tête. Elle se traduit par des maux de tête, de la fièvre et de la fatigue.Les yeux : Les ultra-violets accélèrent la formation de cataractes. Il est donc important de porter de bonnes lunettes
  • Les effets bénéfiques du soleil sur la peau
    Les UVB interviennent dans la production de la vitamine D dans l’épiderme. Cette vitamine D est nécessaire pour que le calcium alimentaire passe dans le sang en passant par la paroi intestinale et vienne se déposer sur les os, auxquels il donne leur solidité.Le soleil peut être aussi bénéfique pour notre moral ! Mais ce n’est pas une exposition aux UV de la peau qui en est responsable. C’est la lumière visible reçue par nos yeux qui permet dans certains cas de luter contre la dépression saisonnière
  • Comment choisir sa protection solaire
    A quoi sert la crème solaire ?
    A court terme, elle permet d’éviter les coups de soleil en protégeant la peau des UVB.A long terme, elle permet de minorer le vieillissement cutané en protégeant la peau des UVA, mais aussi de limiter le risque de cancer cutané.
    De quoi se composent les crème solaires
    Il existe deux catégories de substances jouant un rôle dans la protection solaire, les écrans et les filtres.Les écrans ou filtres minéraux : ce sont des photoprotecteurs, ils agissent en réfléchissant et en dispersant les rayons solaires par un mécanisme purement physique. Fabriqués à partir de minéraux réflecteurs, ils renvoient les UV.
    Les filtres chimiques : ils sont composés de substances organiques ou chimiques. Ces filtres sont des molécules synthétiques qui agissent par absorption des radiations. En Europe, l’utilisation des filtres dans les soins solaires est autorisée et réglementée selon la Directive Européenne 76/768/CE.
    Quel est votre phototype ?
  • Pour avoir le tableau des différents types de peau et leur phototype ainsi que le tableau des indices de protection, il vous suffit de me le demander en laissant un commentaire.
Notre sensibilité au soleil est inscrite dans notre patrimoine génétique. Elle dépend d’un certain nombre de critères qui déterminent notre capacité de bronzage et notre niveau de protection.
L’IP est l’indice de protection contre les coups de soleil, il indique le niveau de protection contre les UV.Il existe actuellement une réglementation internationale en ce qu concerne la mesure de l’indice UVB.
En revanche, l’indice UVA ne fait l’objet d’aucune disposition légale particulière, chaque laboratoire peut donc choisir la technique qui lui semble la mieux adaptée.

Mes conseils pour bronzer sans risques :
  • Utilisez une protection solaire adaptée à votre type de peau et renouvelez l’application toutes les 2 heures et après chaque bain
  • Evitez les expositions entre 12h et 16h, c'est-à-dire lorsque l’ombre portée au sol est inférieure à la taille.
  • Augmentez progressivement le temps d’exposition au soleil. Les premiers jours 20 minutes d’exposition suffisent.
  • Protégez vos enfants, lunettes, chapeau à larges bords et tee-shirt.
  • Utilisez de bonnes lunettes de soleil.

L’hydratation de la peau
Il faut penser à s’hydrater en buvant au moins 1,5l d’eau par jour. Il faut aussi réhydrater la peau après une exposition au soleil.
Vous pouvez mettre un lait après soleil sur l’ensemble du corps.
Pour le visage, pensez à faire des masques hydratants ainsi qu'à vos cheveux qui souffrent eux aussi du soleil et du sel contenu dans la mer.
N’oubliez pas vos pieds qui méritent des soins exfoliants et hydratants.
Si vous avez des questions n’hésitez pas à me contacter.

jeudi 6 mai 2010

Panne !

Bonjour,
Juste pour vous dire que je suis en panne avec mon ordinateur.
Après 3 semaines de détente avec mes petits enfants, je pensais pouvoir me remettre au travail et mon ordinateur ne veut plus s'allumer.
Il est donc entre de bonnes mains, mais jusqu'à quand ???
Je vais tout de même essayer de préparer d'autres infos mais je ne pourrai pas les publier.
Je reviendrai rapidement j'espère.
Donc à bientôt.