dimanche 27 décembre 2009

Le Yoga chez soi (un extrait en cadeau)

Le yoga est à son origine une discipline visant, par la méditation, l'ascèse morale et les exercices corporels, à réaliser l'unification de l'être humain dans ses aspects physique, psychique et spirituel.

Il existe plusieurs formes de yoga et la plus pratiquée en Occident est l'Hatha-Yoga qui n'est pas à l'origine une forme de gymnastique douce mais une voie spirituelle à part entière.

D'un point de vue technique, l'Hatha-Yoga est une discipline d'harmonisation et de développement des facultés psychologiques (concentration, sérénité,...) et corporelles (puissance et souplesse) poussées à leur perfection.

Pour les occidentaux que nous sommes, la perfection est rarement atteinte mais, est-ce cela que nous recherchons ?

L'Hatha-Yoga est emprunt d'une spiritualité que l'on peut ou non partager. Les maîtres yogis et les professeurs de Yoga vous affirmeront que la spiritualité n'est pas dissociable de la pratique du yoga. C'est aussi en raison de cette conviction qui ne leur paraît pas possible de pratiquer le yoga sans un « maître ».

Cette spiritualité, qui mène soi-disant au « Nirvana », a été pour moi un frein à la pratique du yoga.
Mon éducation ayant été faite chez les soeurs, j'avais une franche aversion pour tout ce qui pouvait s'approcher de près ou de loin à une quelconque croyance divine.

Je reconnais aujourd'hui avoir eu tort de ne pas pratiquer l'Hatha-Yoga plus tôt en raison de mon aversion à toute forme de spiritualité.

En effet le yoga n'a été pour moi que bienfaits physiques et psychologiques. C'est pourquoi je peux affirmer que l'on peut pratiquer le yoga sans avoir le même type de penser que les maîtres yogis et leurs professeurs.
Bien entendu, ils sont contre les livres qui expliquent comment pratiquer le yoga chez soi. C'est contre leur idée de transmission du savoir et un manque à gagner pour leur porte-monnaie.

Avec cette forme de sectarisme, des personnes qui auraient envie de trouver ou retrouver le bien-être en pratiquant une activité facile à faire chez soi, ne le font pas et je trouve ça regrettable.

Vous n'avez sans doute pas idée de tous les bienfaits que peut vous procurer la pratique de l'Hatha-Yoga en y consacrant 15 à 30 minutes chaque jour.
Le yoga constitue, sans aucun doute, la forme la plus pratique et la plus efficiente, la plus adaptée aux exigences de la vie moderne pour celui qui veut retrouver le bien-être physique et psychologique.

Voici quelques bénéfices de la pratique régulière du yoga :
- vous retrouverez la joie de vivre
- vous retrouverez la santé
- vous pourrez espérer la longévité
- vous retrouverez la souplesse de la colonne vertébrale
- vos muscles seront relaxés
- vous retrouverez le calme et la sérénité
- vous perdrez ou prendrez du poids selon vos besoins
- vos organes et centres nerveux seront vivifiés et décrasser
- vous retrouverez le sommeil
- vous saurez rester calmes en toutes circonstances.

Ceci n'est qu'un aperçu de tous les bienfaits qu'apporte l'Hatha-Yoga.
Il y a pourtant deux conditions pour arriver à ce bien-être : la pratique régulière et la persévérance pour la réussite des asânas.

Si vous vous rendiez un cours de yoga, vous ne pourriez pratiquer qu'une ou deux fois par semaine dans le meilleur des cas.
Si vous pratiquez chez vous, vous pouvez, chaque jour, faire une séance de yoga. Il ne faut que 15 à 20 minutes par jour au début. La pratique journalière permet une progression plus rapide, même sans un professeur, et de plus le corps s'habitue plus vite.
J'ai fait ce livre électronique pour vous permettre cette pratique dans de bonnes conditions.
Afin de vous donner une idée précise de ce que contient ce livre, je vous offre un extrait dans lequel vous trouverez la table des matières de l'e-book et la description de la première asâna à exécuter après la respiration profonde et la prise de conscience.
Pour chaque asâna vous retrouverez les croquis, les descriptions, les conseils, etc...
Je vous souhaite une bonne lecture.

N'hésitez pas à me contacter à cette adresse mail :
gazou@cialiga.fr

Si vous avez pris des bonnes résolutions pour votre corps en ce début d'année, l'Hatha-Yoga est la bonne solution.
Lorsque le livre est bien fait on peut aisément apprendre, il faut juste respecter les consignes.
Je profite de cette occasion pour vous souhaitez une bonne année 2010, la santé et le bonheur !
Voici en cadeau l'e-book "extraits : Le Yoga chez soi"
http://url-ok.com/4d128a

mardi 22 décembre 2009

C'est Noël chez Action Web Marketing, venez vite chercher vos cadeaux...

C'est Noël chez Action Web SARL et à cette occasion
Luc et Stéphane ont décidé de nous offrir des remises
très importantes sur leurs services et produits.
Je dois vous dire ça vaut vraiment le coup !

Si vous ne connaissez pas encore cette société, c'est vraiment
le moment de la découvrir, mais voici le lien de la page d'offre
spéciale "Noël 2009" ( Attention cela ne va pas durer ) :

http://www.action-web-marketing.com/noel/index.php?ref=gazou15

Ils ont mis en place des offres spéciales avec des remises
sur des produits comme le Kit Capture Pro de luxe ou encore
le Pack de la Publicité Gratuite Efficace.

Il y a aussi un cadeau supplémentaire offert sur
toutes les commandes passées pendant la période de promotion
spéciale Noël...

Ne perdez pas de temps et venez chercher vos cadeaux ici :

http://www.action-web-marketing.com/noel/index.php?ref=gazou15

ATTENTION, toutes ces remises et cadeaux ne vont pas durer.
Faites vite pour en profiter avant que
l'offre spéciale "Noël 2009" ne disparaisse.

Franchement ça vaut le coup d'aller voir.
Je ne vais pas vous retenir plus longtemps.
Faites comme moi, visitez cette page d'offres au plus vite :

http://www.action-web-marketing.com/noel/index.php?ref=gazou15

Amicalement,

Danièle

PS : Ne perdez pas de temps, faites le maintenant
sinon vous ne le ferez jamais...

lundi 21 décembre 2009

Joyeuses Fêtes

Je suis actuellement très occupée et je n'ai pas eu le temps de poster de nouveaux articles. Je reprendrai en début d'année.
En attendant je vous souhaite à tous de passer de bonnes et joyeuses fêtes de fin d'année.

vendredi 4 décembre 2009

Pourquoi pas le yoga ?

Quelques constatations.
Depuis quelques centaines d'années, notre existence dans les pays industrialisés ressemble à un conte de fées, comparée à celle des siècles précédents. Nous vivons dans un paradis terrestre comparé à la Préhistoire.
Mais, lorsque l'on observe la foule qui défile dans les rues encombrées, les visages sont mornes, soucieux, les traits sont fatigués et aucun sourire ne s'affiche. Nous ne voyons que des dos voûtés, des thorax étriqués et des ventres proéminents.
La plupart de ces personnes n'ont ni faim, ni froid, mais il leur faut des pilules pour dormir, des comprimés pour évacuer les intestins paresseux, des gélules pour calmer les migraines et des tranquillisants pour supporter l'existence.
Ils sont pour le moins stressés !!!
Coupés de la nature nous avons réussi à polluer l'air des villes, nous nous sommes enfermés dans des bureaux et nous avons dénaturé la nourriture. Le dur Combat pour l'argent nous a endurci et a perverti notre sens moral.
Les maladies mentales sont chaque jour plus fréquentes, tandis que les maladies de dégénérescence telle que le cancer, le diabète, l'infarctus se multiplient.
Notre médecine est en progression constante. Elle a éliminé les fléaux tels que la peste, la variole, la diphtérie, etc. Elle nous offre des antibiotiques et bien d'autres remèdes efficaces... Chaque jour amène une autre découverte. Nous chirurgiens accomplissent des prodiges comme les opérations à coeurs ouverts qui sont presque devenus banales.

Cela est-il suffisant ?
Bien au contraire, les progrès de la médecine donnent aux civilisés une fallacieuse impression de sécurité. Ils se croient tout permis, aucun excès ne les effraie, rien ne les arrête. Ensuite, il « suffit » d'aller chez le médecin pour que celui-ci répare les dégâts. Ils ne veulent pas se rendre compte que leur façon de vivre cause la plupart de leurs maux et que la médecine ne fait que recoller les morceaux à chaque « casse ».
Nous ne devons pas renoncer pour autant au progrès technique et scientifique de notre vie actuelle (tous les habitants de la planète n'en bénéficient pas, dans les pays pauvres, ils meurent de faim).
Nous devons bénéficier au maximum des avantages que nous offre notre civilisation tout en cherchant à en éliminer les inconvénients. La solution passe nécessairement par une prise de conscience individuelle.
« Si tu veux changer le monde commences partout changer toi-même ».

Une solution le Yoga.
Le yoga constitue sans aucun doute la forme la plus pratique et la mieux adapté aux exigences de la vie moderne pour améliorer son bien-être personnel. Grâce au yoga vous retrouverez la joie de vivre.
Le yoga donne santé et longévité par les âsanas qui rendent la souplesse à la colonne vertébrale, (véritable axe vital), calment les nerfs surexcités, relaxent les muscles, vivifient les organes et centres nerveux.
Les exercices respiratoires apportent de l'oxygène et de l'énergie à chaque cellule, décrasse l'organisme en brûlant les déchets, expulse les toxines, tandis que la relaxation permet de préserver l'intégrité du système nerveux, le prémunit contre la névrose et le délivre de l'insomnie.

Pour l'adepte du yoga, prendre soin de son corps est un devoir.

Les méthodes
Bien que simple, les méthodes et préceptes du yoga sont rationnels et scientifiques. La pratique régulière du yoga nous apporte de merveilleux effets bénéfiques.
Dans l'e-book que je vous propose, vous trouverez les méthodes qui ont fait leurs preuves au cours des millénaires, sans théorie excessive pour rester dans la pratique active.
« Une once de pratique vaut mieux que des tonnes de théorie ».
L'Hatha-Yoga peut être pratiqué avec succès par chacun, athée ou croyant, car il n'est pas une religion et sa pratique n'exige pas l'adhésion à une philosophie particulière, où à aucune croyance.
La pratique de l'Hatha-Yoga peut être considérée comme discipline psychosomatique, unique en son genre, d'une efficacité inégalée.
L'Hatha-Yoga permet d'acquérir, pour celui qui le désire un corps solide, sain, exempt de souffrance, et permet d'espérer vivre plus longtemps et en bonne santé.
Si vous vous sentez responsable de votre corps et souhaitez améliorer votre santé, votre bien-être et votre joie de vivre, vous devez pratiquer l'Hatha-Yoga.

Pour vous procurer l'e-book « la pratique du yoga chez soi », cliquez sur le lien suivant.
http://yoga.gazoumarket.biz

Le profit que peut procurer une pratique régulière des techniques les plus élémentaires de l'Hatha-Yoga est tellement disproportionné à l'effort exigé que ce yoga s'est répandu en Occident comme une traînée de poudre.

Vous aussi, faites comme moi, profitez de tous ces bienfaits en pratiquant l'Hatha-Yoga chez vous, sans contraintes.

L'essayer c'est l'adopter.

Si vous deviez vous rendre dans une salle pour pratiquer le yoga :
Vous ne pourriez y aller qu'une ou deux fois dans la semaine.
Vous paieriez chaque séance de pratique.
Vous devriez trouver du temps pour la séance mais aussi vos déplacements.
Quel que soit votre niveau vous devrez vous adapter au groupe.
Vous aurez les contraintes des horaires des cours.
Votre emploi du temps ne vous permettra pas forcément d'y aller régulièrement.

En vous procurant cet e-book :
Vous payez une fois pour toutes.
Vous pratiquez à votre rythme.
Vous pratiquez à l'heure que vous souhaitez.
Vous pratiquez chaque jour si vous le voulez.
Vous pouvez voir et revoir chaque âsana à tout moment.
Vous éviterez le stress des déplacements.
Gagnez du temps et de l'argent.


N'attendez pas de faire de vieux os, gardez les jeunes encore longtemps.

Procurez-vous l'e-book à cette page :
http://yoga.gazoumarket.biz

Je vous souhaite bien-être et épanouissement.

mercredi 25 novembre 2009

Voici l'hiver, une épreuve pour les peaux sensibles.

Tout savoir sur la peau.
La peau est un organe protecteur d'épaisseur variable entre les paupières et les paumes des mains. Elle est composée de 70 % d'eauMon nom, 27,5 % de protides, 2 % de lipides et 0,5 % de sels minéraux (oligo-éléments). Sa structure se compose d'une couche cornée, constituant de l'épiderme et d'un film hydrolipidique. Ce dernier régule le sébum, et nous protège des éventuelles bactéries et éléments allergènes.

La peau se décompose en trois parties.
L'épiderme fait environ 0,1 mm d'épaisseur. Des cellules naissent en dessous de celui-ci et viennent par la suite remplacer les cellules mortes à la surface de la peau. L'épiderme se compose principalement de deux types de cellules, les kératinocytes (80 à 90 %) et les mélanocytes. Il se renouvelle en permanence, tous les 21 aux 28 jours. C'est notre barrière contre les agressions extérieures.
Le derme est la pièce maîtresse de la peau, il fait entre 1 et 2 mm d'épaisseur. Situé sous l'épiderme, il renferme les fibres « tenseurs » telles que le collagène, l'élastine et les glycosaminoglycanes. Il assure le soutien de la peau ainsi que sa nutrition. La micro circulation s'effectue dans le terme parcouru de nombreux vaisseaux sanguins.
L'hypoderme stocke les calories et nous protège du froid. Il participe à la thermorégulation. Il est constitué essentiellement de cellules adipeuses, les adipocytes.

Définition d'une peau fragile.
Une peau fragile est une peau qui réagit à certains facteurs, là où habituellement, d'autres peaux restent insensibles.
Il faut faire la différence entre les peaux allergiques et les peaux fragiles.
Si la sensibilité de la peau est héréditaire ou liée à un facteur déclencheur précis, on se placera dans un cadre de problèmes dermatologiques allergiques. Ces manifestations sont connues sous le nom d'urticaire, eczéma ou dermatite atopique.
Ces facteurs (endogènes et exogènes) vont être considéré par les peaux fragiles comme de véritables agressions alors que pour d'autres peaux, ils seront sans effet. Le vent, le froid, l'eau calcaire... peuvent être à l'origine d'inconfort cutané tel que tiraillements et sensations de brûlure. Ces sensations sont dites subjectives, désagréables et anormales. Elles peuvent se manifester par des rougeurs (et non des plaques), la tolérance aux agents irritants étant très faible. La barrière épidermique ne fait plus son rôle protecteur.
Tous les types de peau peuvent être fragiles, de la peau sèche à la peau grasse. Cependant, il est toutefois constaté que les peaux fines et claires sont les plus touchées. L'hypersensibilité des peaux noires est également considérablement augmentée dans les pays occidentaux. On parle « d'inaptitude dermatologique ». Le climat accentue les phénomènes d'inconfort, de tiraillements et de picotements. La peau noire se déshydrate presque instantanément, l'hygrométrie n'étant pas adaptée.
Ces inflammations, mêmes occasionnelles, provoquent une augmentation des radicaux libres et donc, un vieillissement prématuré. Les peaux fragiles sont plus rapidement confrontées à des problèmes d'élasticité épidermique. Elles vieillissent plus vite.
Des soins quotidiens doivent être appliqués régulièrement pour reformer la barrière hydrolipidique. Elles devront comporter obligatoirement des humectants (exemple : la glycérine) et des actifs anti-déshydratation (exemple : karité, olives, aloe vera).

Les facteurs endogènes et exogènes.

Les facteurs exogènes, une déshydratation instantanée.
Le froid : le froid provoque de véritables dégâts sur la peau. Lorsque l'épiderme est exposé, il y a constriction des vaisseaux sanguins aux extrémités de notre corps. Cela entraîne instantanément une sécheresse cutanée par manque d'irrigation. L'activité enzymatique est diminuée. Les cellules mortes se cumulent sur la peau. Elle s'étouffe. La peau devient rugueuse et se déshydrate. Le sébum se retrouve en quantité insuffisante. La teneur en eau de la peau Est anormalement basse. Des engelures et des crevasses peuvent apparaître.
Le soleil : le soleil est également un faux ami. Lorsque la peau est exposée, il fabrique en surnombre de la kératine. L'épiderme s'épaissit et perd de son élasticité. La peau peut, comme avec le froid, devenir rugueuse. Certaines d'entre elles, développe également des taches brunes. L'activité séborrhéique et diminuer, Laus évacue des couches épidermiques et n'est plus retenu correctement. La peau se déshydrate.
Le vent : le vent augmente la perte de chaleur du corps humain. Il assèche la peau et la déshydrate du fait du renouvellement constant de l'air.
Le choc thermique : les changements brutaux de température entre extérieurs et intérieurs, peuvent engendrer une réaction immédiate sur les peaux fragiles. Les tiraillements se font très vite ressentir.
L'eau calcaire : le calcaire forme de petits cristaux qui viennent irriter la peau. Une appeau « trop dur » amène à la stagnation de tartre dans les tuyaux. Ce dernier étant porteur de bactéries. Il peut être à l'origine d'affections cutanées.
Le changement trop fréquent de produits cosmétiques : un changement fréquent de cosmétiques peut amener une totale intolérance. La peau est trop sensibilisée et devient perfectible.

Facteurs endogènes, alto stress et aux carences !
Stress : le terme « stress » vient d'un mot anglais « to stress » signifiant « mettre en tension ». Dans l'étymologie latine «Stringere » signifie serré, pressé. Selon Hans Selye, le stress se découpe en trois phases : le stress normal, stress pathologiques et les réactions biologiques.
Conséquences du Stress :
Phase 1, alarme.
Augmentation de la vigilance et de la concentration,'accélération du rythme cardiaque et respiratoire, transpiration, ce qui engendre maux de tête, troubles digestifs, sensation de jambes coupées, sécheresse buccale.
Phase 2, résistance.
Libération des catécholamines et glucocorticoïdes ce qui entraîne hypertension, dilatation des vaisseaux, apparition de rougeurs, décompensation des dérèglements déjà installés tels que l'eczéma, le psoriasis.
Phase 3, rupture :
Réaction neurovégétatives entraînant fatigue, insomnie, mal de dos, troubles organiques, irritabilité retrait relationnel
Une trop grande répétition de la phase 2 dans la vie quotidienne entraîne une sollicitation trop élevée des vaisseaux sanguins situés sur le visage. Ces rougeur diffuses affaiblissent la barrière cutanée et peuvent, à long terme, déclencher une couperose définitive. Mais d'autres facteurs peuvent provoquer des rougeurs : une simple émotion forte, une tendance à rougir due à une émotivité exacerbée, et les vaisseaux sanguins subissent la même sollicitation.
Bien sûr, une personne émotive n'aura pas systématiquement une peau fragile. Cependant dans le long terme, elle fera parti des personnes à surveiller.
Carences.
Les carences en vitamines et en omégas peuvent également aggraver la sensibilité des peaux fragiles. Une carence en oméga 3 et 6 peut se traduire par une altération de la fonction barrière hydrolipidique, une perte en eau importante, une desquamation, une sécheresse cutanée sévère. Des suppléments alimentaires peuvent rééquilibrer le film hydrolipidique en plus des soins cosmétiques nécessaires. Ces gélules vont aider la peau à restaurer sa capacité à garder l'eau, et bien plus encore.

Les manifestations cliniques.
Les peaux fragiles subissent au quotidien des facteurs agressifs. Les réactions cutanées se traduit, le plus souvent, par des rougeurs et d'autres manifestations cliniques.

La rosacée.
À rosacée est un problème de peau non contagieux. Pendant des années, on l'associa à tort à l'alcoolisme. L'acné. Aujourd'hui, la rosacée est assimilée à une dermatose. Elle se manifeste par des rougeurs au visage, sur des zones très ciblées comme le menton, données, les joues et peut Même toucher les yeux. Ces rougeurs apparaissent puis disparaissent. Mais, avec le temps, elles peuvent devenir très fréquentes. Elles sont quelquefois accompagnées de petits vaisseaux sanguins. La rosacée doit être absolument traitée soigner par un médecin dermatologue afin de réduire son développement. Si aucun médicament n'est prescrit, plaques, boutons et bosses disgracieuses peuvent apparaître.
La rosacée est une maladie très courante, elle touche principalement les femmes qui ont atteint pale et une peau particulièrement claire. Elle peut se déclencher à partir de 25 ans. Nous la retrouvons plus fréquemment entre 35 et 50 ans.
Les premiers signes de la rosacée sont d'abord des rougeurs périodiques puis de plus en plus fréquentes. Ensuite, des petites bosses ou boursouflures apparaissent de couleur rouge. La peau semble irriter et rêche. Elle est sèche sur la zone de vie. Ces rongeurs peuvent être accompagnés de sensation de tiraillements et de brûlures. La rosacée peut se manifester sur le cuir chevelu, sur le coup derrière les oreilles. Ce type de peau de mandat traitement médical et un soin tout particulier. Les soins quotidiens cosmétiques doivent être doux et le contenir aucun agent irritant. Il faut se nettoyer la peau avec un produit sans savon, hydratée et protégée grâce à des crèmes de jours. La rosacée assèche la peau, donc il est nécessaire de prendre des soins cosmétiques très hydratant et ayant une formulation apaisante il faut éviter toutes les crèmes contenant de l'alcool et des acides de fruits.
Attention : les cosmétiques ne remplacent en aucun cas le traitement médical.

La Xérose.
La Xérose est la manifestation d'une peau sèche qui réagit à des facteurs extérieurs comme le vent froid. Cet un phénomène très fréquent. La peau un aspect rugueux, desquamé, déshydraté. Elle tire, chants, picotent. Ce type de peau doit être impérativement nourri afin de limiter les désordres cutanés importants tels que les crevasses ou les gerçures. Une peau trop sèche facilite l'introduction des bactéries dans les tissus cutanés.
L'origine de la xérose peut être variable:
sénescence cutanée (diminution de l'épiderme, perte en eau)
acteurs externes chaud-froid
carences (Zinc, magnésium, protéines, acides gras, vitamines)
traitements médicaux.

Les érythèmes actifs diffus cutanés.
L'érythème est une affection cutanée se manifestant par des rougeurs diffuses dues à une vasodilatation. Elles ont la particularité de disparaître à la pression du toucher. Il existe trois niveaux d'érythèmes : le premier sont des taches rouges de couleur vins, sans peau saine entre les tâches. Le second niveau se résume par des tâches rosées, le troisième niveau se compose de petites taches rosées. La résistance des vaisseaux sanguins est diminuée. Il faut la renforcer.
L'érythème peut être également un érythème pudique qui se déclare lorsque le patient réagit à une émotion forte. Cela ne dure que quelques minutes.

Les laboratoires Frédéric M. ne cessent de s'inspirer des bienfaits de la nature dans ces formulations de soins cosmétiques.
Pour sa gamme « nature et sensibilité », Frédéric M. à sélectionner des actifs de qualité apaisant qui respectent le film hydrolipidique des peaux fragiles. Produits « BIO » sans paraben et sans colorant.
Pour voir ces produits : http://beaute-bien-etre.gazoumarket.biz/page33.html

jeudi 12 novembre 2009

ACQUERIR LA CONFIANCE EN SOI

Le bien-être personnel passe aussi par la confiance en soi.

Comment se sentir « bien dans sa peau »si l'on ne se fait pas confiance ?Pour avoir confiance en soi et réussir ce que l'on entreprend, il existe des méthodes qui vous aident à prendre confiance en Vous.
Avec la méthode que je vous offre vous devriez y arriver sans problème, voici les premiers conseils.

INTRODUCTION
Quand on manque de confiance en soi, on vit en permanence avec un sentiment
d’infériorité, en passant son temps à ruminer ses défauts. On refuse toute nouveauté
de peur de ne pas être à la hauteur. C’est en se limitant de la sorte que l’on se sous-
estime.
N’évitez pas le regard d’autrui. Ne dévisagez pas non plus avec insistance, mais
souvenez-vous qu’il n’y a pas que la parole pour communiquer. Les « autres » ne
sont pas des adversaires ! Décryptez leurs sentiments en aiguisant votre sens de
l’observation : étudiez leurs gestes, leurs sourires, la tonalité de leurs voix et vous
découvrirez quelles émotions ils expriment.
Pour ne pas passer votre temps à la dérive, fixez-vous des objectifs à votre portée.
Une fois que vous avez ce que vous voulez, il ne vous reste plus qu’à tout mettre en
œuvre pour y parvenir.

CAS PRATIQUE
Voici un mini récit dans lequel vous allez sans doute vous reconnaître, au moins
partiellement. C’est en voyant ses propres travers via un autre que l’on réalise leur
inutilité !
Jean pénètre dans la salle pour participer à la réunion d’un groupe de travail. Il est en
avance mais essoufflé et en sueur. Immédiatement, il déniche une place libre et s’y
installe. Jetant des coups d’œil furtifs vers les autres, il cherche à se donner une
contenance pour que personne ne réalise combien il est tendu. Gestes saccadés et
maladroits, posture rigide, mains moites et gosier desséché, il se sent mal !
Quand Nathalie arrive, elle salue les personnes déjà présentes et sourit à ceux qui
répondent à son regard. Jean n’est pas de ceux-là, il s’est empressé de regarder dans
la direction opposée lorsqu’elle s’est tournée vers lui. Bien sûr, il s’en veut à mort !
Nathalie vient s’installer à côté de lui. Il n’est pas rassuré quand elle s’adresse à lui :
- Bonjour, je m’appelle Nathalie, je travaille à la compta…. Vous connaissez le
motif de la réunion ?
Jean aimerait lui répondre mais aucun son ne sort de sa gorge. Il se demande quoi
dire, quoi faire de ses mains, comment avoir l’air dégagé. Il sait qu’il ne réussira pas,
comme d’habitude…. Heureusement, la réunion commence.
Peu attentif à la réunion, Jean est songeur. Il envie l’assurance de Nathalie. Il pense
qu’elle a de la chance d’être aussi à l’aise. Au bout d’une heure, il constate que
Nathalie devient déjà une personne importante dans la réunion. Alors que lui, il n’a
pas encore dit un mot ! D’ailleurs, il ne sait toujours pas vraiment de quoi l’on parle.
Une fois de plus, Jean ne fait que de la figuration sans vraiment exister. Au cas où on
l’oblige à donner son point de vue, il va s’arranger pour rester vague en reprenant une
idée émise par un autre participant.
Manifestement, Jean manque complètement de confiance en lui. En fait, il adopte
volontairement une attitude qui le condamne au manque de confiance. C’est pourquoi
sa situation n’est pas désespérée.
La solution à son problème consiste à devoir méthodiquement se donner un
maximum de chances pour rester maître de lui-même : attentif, réceptif, convivial,
bref en un seul mot : motivé.
Car il y a une question que Jean est très loin de se poser : Nathalie connaît-elle une
vie sans problème ? Son apparente décontraction et son aisance à communiquer ne
doivent pas laisser penser qu’elle vit sur un petit nuage. Elle maîtrise ses émotions et
sa confiance ne se laisse pas submerger par la moindre tracasserie.

CONCLUSION
C’est d’abord par l’estime de soi que l’on parvient à développer la confiance en soi.
Se dénigrer revient à refuser de s’extirper du carcan de ses problèmes personnels. En
se motivant pour anéantir ses complexes, on acquiert une puissance intérieure qui
donne l’occasion à sa personnalité profonde de s’exprimer.
Il faut essayer, pratiquer, expérimenter, pour savoir ce que valent les choses.
L’intelligence émotionnelle permet d’analyser ses erreurs, d’éviter de les reproduire
et surtout d’évaluer ses propres capacités. La confiance en soi permet de rayonner
auprès des autres et de transmettre une image de soi. C’est un véritable « boost » pour
réussir sa vie.

Les deux façons d'atteindre un objectif.

LA SPIRALE DU SUCCES
1 - Vous vous fixez un objectif
2 - Vous pensez que vous allez l’atteindre
3 - L’échec ne vous effraie pas
4 - Vous essayez une ou plusieurs fois
5 - Vous finissez par réussir
6 - Vous êtes fier de vous
7 - Vous vous sentez performant
8 - Cela vous encourage pour des actions ultérieures
9 - Vous vous fixez un nouvel objectif

LA SPIRALE DE L’ECHEC
1 - Vous manquez de confiance en vous
2 - Vous vous dites que vous n’y arriverez pas
3 - L’idée de l’échec vous effraie
4 - Vous préférez ne rien tenter
5 - Vous n’obtenez pas ce que vous voulez
6 - Vous ne pouvez pas être fier de vous
7 - Vous vous reprochez de ne pas avoir agir
8 - Vous vous persuadez de votre « incapacité »
9 - Vous manquez encore plus de confiance en vous

Vous pouvez vous procurer une méthode que je vous offre pour :
- S’aimer davantage
- Connaître les clefs de la confiance en soi
- Vaincre ses complexes
- Appréhender positivement l’imprévu
- Pouvoir dire non
- Affirmer sa personnalité
- Acquérir du charisme

Télécharger l'e-book : "Acquérir la confiance en soi"
http://www.gazoumarket.biz/Doc/laconfiance.pdf

Bonne lecture

vendredi 30 octobre 2009

Est-il indispensable pour les cosmétiques d'avoir un label bio ?

Les labels bio pour les cosmétiques :
En France et en Europe, il existe plusieurs labels « bio » pour les cosmétiques. La certification
« bio » correspond un cahier des charges précis, contrôlé par des organismes indépendants. Les contraintes pour chaque label sont parfois différentes et elles sont plus ou moins nombreuses.
Pour obtenir le label « bio » il faut répondre au cahier des charges du label mais aussi payer le droit d'affichage du label, sur ses produits.
Il est donc parfois impossible pour certains petits laboratoires de prendre un label « bio » pour leurs produits, même si ceux-ci répondent à tous les critères voir plus que ce qui est préconisé par le cahier des charges.

Cinq labels biologiques.
En France, il existe quatre certifications qui cohabitent et se partagent le marché :
« Ecovert », avec la charte « Cosmébio » et « Cosméco »
« Nature et progrès »
« Demeter »
« BDIH».

Le cahier des charges.
Chaque organisme a un cahier des charges différent mais avec des similitudes. Les uns sont plus exigeants que les autres. On trouve en général :
% minimum de produits naturels, ingrédients végétaux obligatoires.
% minimum de produits issus de l'agriculture biologique.
Composants interdits : colorants, conservateur, huiles et graisses de synthèse ; ingrédients issus de l'industrie pétrolière ; composants à base d'animaux.
Emballages recyclables.
Recherche en laboratoire non faite sur les animaux.

Pourquoi cinq labels ?
On constate qu'il y a peu de différence d'un organisme à l'autre. Alors pourquoi ne pas avoir un seul label pour les cosmétiques ? Les consommateurs s'y retrouverai certainement mieux.
Les laboratoires qui ont pu acheter un label « Bio » sont tous de grands laboratoires. Ils s'imposent sur le marché en pratiquant des prix « BIO » !!!
Les prix des produits « bio » sont parfois si excessifs que des magasins spécialisés ne prennent plus certaines marques. Trop cher pour leur clientèle ! C'est peu dire, car l'on sait que les clients qui achètent du « bio » sont prêts à y mettre le prix...

Le prix est-il justifié ?
Il est vrai qu'il y a une clientèle potentielle et en augmentation constante. De plus en plus de personnes recherchent des produits naturels, non polluants, bons pour eux et la planète. Le marché du « bio » est en expansion et à chaque niveau les intervenants en profitent et prennent une marge très importante.
La qualité des produits est normalement incontestable, mais il faut savoir que l'on trouve des produits de qualité au moins identique, sans label « bio », à moitié prix...
La crédulité des gens est exploitée pour leur faire croire que le label « bio » est indispensable pour avoir une qualité sans reproche. Ce n'est pas le cas. Il faut arrêter de faire croire que le prix est un critère de qualité.
Le critère, c'est la qualité des ingrédients, pas le prix.

La responsabilité des consommateurs.
Les « adeptes » des produits « Bio » sont prêts à les payer très cher. S'ils regardent les notices pour voir la composition ce n'est que pour les conforter dans leur choix. Ils ne prennent pas la peine de regarder la notice d'un autre produit si celui-ci n'a pas le label. Pourquoi un tel comportement ? C'est une forme de sectarisme. Ne peuvent entrer dans le cercle des consommateurs « Bio » que les consommateurs avertis qui n'ont en général aucune difficulté financière. Ces produits sont réservés à une certaine élite ou à des consommateurs qui croient fermement au label « bio » et font des sacrifices sur d'autres choses.

Ma Conclusion
Les laboratoires de cosmétologie labellisés s'en mettent plein les poches et les consommateurs ne sont pas prêts à voir la vérité en face : on les vole !
Je voudrais juste que les consommateurs deviennent un peu plus avertis et prennent la peine de regarder les autres produits.
Il est vrai que les grandes marques de cosmétiques non labellisés mais de renommée mondiale n'hésitent pas à pratiquer les mêmes prix excessifs.
Personnellement je n'utilise que des cosmétiques dont les ingrédients sont naturel, sans paraben et sans colorant. Je n'achète pas dans les magasins traditionnels mais en vente directe car j'ai un prix 40% moins cher qu'en para-pharmacie, parfumerie ou magasins « Bio ». Il faut juste oser essayer une première fois.
J'aime cette forme de vente qui donne une relation plus personnelle avec le, ou la vendeuse qui vous donne des conseils personnalisés.
Mais ceci est un autre sujet que j'aborderai peu être une autre fois.

Si vous souhaitez voir puis acheter des produits naturels, sans parben, sans colorant et moins cher, rendez-vous :

http://beaute-bien-etre.gazoumarket.biz

A bientôt pour d'autres conseils et coups de coeur.

mardi 20 octobre 2009

Les secrets de la relaxation totale

Cicéron disait " Seul l'homme relaxé est vraiment créateur et les idées lui viennent comme l'éclair."
Méditons sur cette phrase qui résume bien ce, vers quoi, tend la relaxation.
Avez-vous idée de ce que peut vous procurer la relaxation totale ?
Vous êtes tendu, crispé, nerveux, anxieux, comme la plupart de nos contemporains. La nervosité constante entraîne le stress, le mal du siècle.
Nous avons de plus en plus de confort et de nouvelles technologies à notre disposition, mais pour acquérir tout ce que l'on nous fait miroité, il faut travailler de plus en plus et surtout être de plus en plus performant.
Quoi d'étonnant que des milliers de civilisés vivent avec l'impression déprimante de ne pas être à la hauteur des objectifs qu'on leur a imposés.
Une majorité de nos contemporains vivent avec des tranquillisants pour pouvoir dormir et des pilules pour être en forme la journée.
La chimie moderne n'extirpe pas les causes de la nervosité, de l'anxiété, mais se contente d'en inhiber les manifestations.
Il existe pourtant un remède simple et peu coûteux : la relaxation totale qui vient en complément de la respiration profonde.
La relaxation totale est l'antidote le plus direct de la nervosité et de la tension. Seulement elle ne coûte pas chère et ne rapporte rien aux laboratoires.
Quels peuvent être les bienfaits ?
Savez-vous que la relaxation vous permet de :
supprimer l'anxiété,
supprimer le stress
retrouver un sommeil réparateur
retrouver la vitalité
Dans cet e-book, vous apprendrez pourquoi et comment la relaxation totale a de tels pouvoirs pour seulement 14,90€.
Pour accéder au paiement cliquez sur le lien :
Pensez à toutes les situations qui deviennent favorables :
Vous voulez contrôler votre stress face à vos clients ou à votre patron, la relaxation vous permet en toutes circonstances de rester « zen ».
Vous arriverez à obtenir ce que vous voulez car les idées vous viendront sans effort. Elle couleront de source.
Vous serez enfin prêt à affronter vos plus grands concurrents.
Votre vie de famille deviendra plus agréable car vous arriverez en fin de journée à rester à l'écoute de vos proches. Vous ne vous énerverez plus contre vos enfants qui vous harcèlent dès votre arrivée à la maison. Vous serez toujours prêt à faire plaisir car vous serez plus décontracté.
Si votre journée a été difficile, en quelques minutes de relaxation, vous serez à nouveau détendu.
Vous profiterez de tous les moments de la vie avec sérénité.
Vous serez plus heureux !
La relaxation c'est l'équilibre !
Vous comprendrez enfin pourquoi certaines personnes paraissent toujours sûres d'elles et détendues et que tout leur réussi.
Vous pouvez choisir de continuer à être stressé et ne pas être épanoui.
Vous pouvez changer tout ça en vous procurant « les secrets de la respiration totale ».
http://relax.gazoumarket.biz/methode-relaxation.html
Je vous souhaite réussite et bonheur.

samedi 3 octobre 2009

C'est la rentrée marketing chez Action Web...

La société Action Web SARL vient de lancer
sa "Rentrée Marketing" et à cette occasion elle a décidé de
nous offrir des remises très importantes sur ses services
et produits. Je dois vous dire ça vaut vraiment le coup !

Si vous ne connaissez pas encore cette société, c'est vraiment
le moment de la découvrir, mais voici les liens des produits
avec les remises du moment ( qui ne vont pas durer ) :

Jusqu'à 30 euros de remise sur le KCP l'outil indispensable
pour créer sa propre liste de prospects ciblée business facilement
et en gagnant de l'argent :

http://www.kit-capture-pro.com/index.php?ref=gazou15


N'oubliez pas de mettre le code promo : rentree2009
pour profiter de votre remise.

Obtenez immédiatement 30 euros de remise sur le PGE,
le pack indispensable si vous voulez savoir comment
obtenir 300 000 visiteurs de plus sur votre site sans dépenser
un seul centime en publicité :

http://www.publicite-gratuite-efficace.com/index.php?ref=gazou15


N'oubliez pas de mettre le code promo : rentree2009
pour profiter de votre remise.

Jusqu'à 10 euros de remise sur les abonnements au service Speed Annonce,
vous savez le logiciel qui passe vos petites annonces à votre place et
vous fait gagner un temps fou :

http://www.speed-annonce.com/index.php?ref=gazou15


ATTENTION, toutes ces remises ne vont pas durer.
Faites vite pour en profiter avant qu'elles ne
disparaissent.

Franchement ça vaut le coup d'aller voir.
Je ne vais pas vous retenir plus longtemps.
Faites comme moi, visitez chaque site pour
ne rien laisser passer et n'oubliez pas le
code remise : rentree2009

http://www.speed-annonce.com/index.php?ref=gazou15

http://www.kit-capture-pro.com/index.php?ref=gazou15

http://www.publicite-gratuite-efficace.com/index.php?ref=gazou15


Amicalement,

Danièle


PS : Ne perdez pas de temps, faites le maintenant
sinon vous ne le ferez jamais...

vendredi 25 septembre 2009

Solution anti-age !...

Comprendre les enjeux de l'alimentation.

Nous connaissons aujourd'hui le rôle que joue l'alimentation au niveau de la santé et du bien-être général. Le corps humain est entièrement constitué de cellules. Elles se comportent comme de véritables petites usines et ont besoin de matières premières pour fonctionner. Ses matières premières sont les aliments que nous mangeons et l'air que nous respirons. Tout au long de la vie, les cellules fabriquent des déchets, qui sont normalement neutralisés par le système immunitaire. Les mauvaises habitudes alimentaires et les conditions de vie de notre époque (aliments trop riches, pollution, tabac et manque d'activité physique) sont à l'origine d'un déséquilibre nutritionnel qui engendre de nombreux problèmes :
- surcharge pondérale
- sensation de lourdeur
- fatigue, manque d'énergie
- développement prématuré de pathologies dues au vieillissement.

Qu'est-ce qu'une alimentation équilibrée ?
Nos aliments sont constitués de plusieurs types de substances dont le corps a besoin pour rester en forme en bonne santé. Toutes ces substances, appelées nutriments, sont indispensables, mais dans des proportions bien équilibrées.

Les protéines.
Les protéines sont constituées d'acides aminés qui interviennent à plusieurs niveaux dans le fonctionnement de notre organisme.
Les protéines jouent un rôle de structure, c'est-à-dire qu'elle participe à l'architecture des tissus et des organes du corps.
Elles entrent également en action au niveau du fonctionnement des cellules. Une carence en protéines peut entraîner la dégradation de la masse musculaire. Nous pouvons distinguer deux types de protéines présentes dans notre alimentation :
Les protéines animales : viande, poissons, produits laitiers et fromages.
Les protéines végétales : céréales et légumineuses. Il est important de varier les apports en protéines car chacune des sources fournira différents acides aminés complémentaires, indispensables au bon fonctionnement de l'organisme.

Les glucides.
Le rôle principal des glucides est l'apport en énergie. Ils correspondent aux différents types de sucres présents dans nos aliments et sont transformés par l'organisme en glucose pour être utilisés lors des besoins en énergie (fonctionnement du métabolisme, effort musculaire...)
On distingue deux sortes de glucides :
Les glucides simples ou sucre rapide : on les retrouve dans les fruits et légumes (fructose), dans les produits sucrés (saccharose) et dans les produits laitiers (lactose). Leur particularité est d'être assimilés rapidement par l'organisme.
Les glucides complexes ou sucres lents : on les trouve dans les aliments d'origine végétale (pâtes, riz, pain, pommes de terre, maïs, blé...), ce sont les amidons. Le corps humain fabrique des stocks de sucre dans le foie et les muscles. Ce sucre devient alors ce que l'on appelle le glycogène . C'est pour cela que les sucres lents sont dits « de réserve ».

Les lipides.
Ce sont les graisses contenues dans les aliments. Les lipides sont les principaux fournisseurs d'énergie, ils sont stockés dans les tissus adipeux. Deux sources de lipides dans l'alimentation : Végétale : ce sont les huiles issues des végétaux (arachide, tournesol, olive...). Elles sont riches en acides gras insaturés (oméga 3 et 6) bénéfiques pour la santé. Le rôle des oméga 3 et 6 est aujourd'hui reconnu pour la prévention des maladies dites de vieillesse.
Animale : les viandes, charcuterie, le beurre, le jaune d'oeuf, le lait...
Les graisses animales contiennent des acides gras saturés. Une surconsommation de ses graisses peut favoriser l'apparition de troubles (cholestérol, accidents cardio-vasculaires).
Le bon fonctionnement de notre organisme nécessite des apports quotidiens d'autres substances nutritives importantes telles que les vitamines, les sels minéraux ou les oligo-éléments.

Un équilibre fragile...
Dans la plupart des cas, des apports trop importants en glucides et lipides engendrent un surplus énergétique qui sera stocké sous forme de triglycérides. L'organisme augmente alors les réserves de graisse corporelle il y a risque de surpoids. L'absence d'activité physique et la nature métabolique de chaque individu sont également des causes du stockage des graisses par l'organisme. Il est aujourd'hui reconnu qu'une alimentation déséquilibrée tout au long de la vie a des conséquences néfastes sur l'organisme, comme des pathologies liées au vieillissement.
Adopter un mode de vie parfait, avec une alimentation équilibrée chaque jour est une activité physique régulière, est un objectif très difficile à atteindre.

Les secrets de longévité du régime méditerranéen.
Dans les années 60 une étude a été mené dans huit pays ou régions différentes pour comparer les taux de maladies coronariennes (lié à la détérioration des artères coronaires).
Les résultats de cette étude ont montré que les pays du pourtour méditerranéen et en particulier l'île de la Crète en Grèce présentait des taux nettement inférieur. C'est en observant les habitudes alimentaires de cette région que les scientifiques ont fait le rapprochement entre les apports nutritionnels et les risques de pathologies liées au vieillissement en général. Les crétois adoptent un régime alimentaire extrêmement sain et équilibré qui leur apporte santé longévité, de génération en génération depuis des siècles.

Notre santé et notre longévité sont directement liés à notre mode alimentaire.
Tout au long de la vie les aliments procurent à l'organisme tout ce dont il a besoin pour se développer durant la croissance, pour se maintenir en bonne « état de marche » durant l'âge adulte et enfin pour rester en forme et limiter les risques de certaines maladies quand approche la vieillesse.
Les pays industrialisés ont peu à peu adopté des habitudes de fabrication, de conservation et de consommation des aliments qui engendrent des déséquilibres importants, causent de nombreux troubles et des maladies dites dégénératives (liées à la vieillesse). Ajoutons à cela la pollution, le tabac, le stress, l'exposition au soleil et le manque d'activité physique et nous assistons à une augmentation significative de ces pathologies.
Nous connaissons aujourd'hui les mécanismes qui entrent en jeu, au niveau de la cellule, dans le processus de dégradation. Nous connaissons également les substances, les micros nutriments qui agissent de façon à prévenir les mauvais effets du vieillissement.

Quelles sont les caractéristiques du régime méditerranéen ?
- Il est peu calorique, on sait qu'une alimentation trop riche est néfaste pour la ligne mais également pour la santé.
- Il donne une place importante aux aliments d'origine végétale, les fruits et les légumes frais sont présents à tous les repas, sans modération.
- Les céréales comme le blé et l'orge sont également consommées quotidiennement.
- On mange peu de viande pour privilégier les crustacés, le poisson.
- Les huiles végétales agrémentent chaque repas, comme l'huile de lin, de ricin et surtout d'olive.
- Le vin est consommé avec modération.

Quels sont les dangers du déséquilibre alimentaires ?
Revenons à la cellule. Elle est l'élément de base du corps humain, les os, la peau, les organes, les muscles sont fabriqués à partir de cellules. Quand nous vieillissons ou que nous sommes malades, ce sont avant tout nos cellules qui sont en mauvais état !
C'est au coeur des cellules que les réactions chimiques s'opèrent pour transformer les nutriments en matière vivante ou en énergie. Pour que la chimie s'opère, la membrane des cellules (fine pellicule qui entoure chaque cellule) doit être à la fois souple et perméable pour assurer les échanges de matières.

Les radicaux libres.
Les radicaux libres sont les ennemis de la membrane cellulaire. L'organisme produit naturellement des déchets, les radicaux libres. Ces substances très réactives agressent la membrane des cellules la rendent rigide et imperméable. Cela s'appelle le stress oxydatif. Ces radicaux libres sont également produits en surnombre à cause de l'exposition au soleil, au tabac, à la pollution et au stress en général. Les défenses naturelles du corps sont alors submergées et les risques augmentent.
Une alimentation quotidienne très riche en fruits et légumes frais apporte les micros nutriments antioxydants nécessaires pour combattre les radicaux libres.

Les graisses saturées
Les autres adversaires de la membrane cellulaire sont les graisses saturées. On les retrouve dans les aliments gras d'origine animale (viande grasse, beurre, charcuterie) et leur surconsommation provoque des risques vasculaires. Leur structure ne leur permet pas d'intégrer la membrane cellulaire et ils vont s'accumuler sur les parois des artères.
Là encore le régime méditerranéen montre son efficacité. La faible consommation de graisses saturées et la préférence pour les huiles végétales et le poisson, riche en acides gras essentiels (insaturés), permet d'entretenir les qualités de la membrane cellulaire.

Deux solutions.
Adopter une hygiène de vie parfaite :
Vivre à la campagne.
Pas de tabac.
Pas d'alcool.
Manger des fruits et légumes frais tous les jours.
Prendre chaque matin des compléments alimentaires pour :
Compléter son alimentation et fournir à l'organisme tous les nutriments indispensables à la cellule.
Prendre une assurance santé et longévité.

La solution Frédéric M.

Alpha & Oméga
Avec « Alpha & Oméga », Frédéric M. met à contribution les dernières avancées scientifiques en matière de nutrition pour apporter les bienfaits du régime méditerranéen, dont deux flacons contenant les ingrédients nécessaires pour préserver l'organisme quotidien.
La solution Frédéric M. pour rétablir l'équilibre : Alpha & Oméga.
Changer radicalement de modes de vie et d'alimentation est une tâche difficile. Parvenir à une alimentation de tous les jours fournissant l'ensemble des antioxydants et des oméga trois et six n'est pas aisé.
La complémentation devient dès lors une solution simple et pratique pour assurer les apports quotidiens en nutriments.
Frédéric M. a mis au point la formule permettant de fournir les meilleurs antioxydants et les acides gras essentiels présents dans le régime méditerranéen afin de rétablir l'équilibre nutritionnel et préserver la santé de nos cellules.

Alpha.
Alpha contient tous les meilleurs équipements antioxydants. Son action de défense permet de neutraliser les radicaux libres avant qu'il ne détériore la membrane cellulaire.
Elle est composée de : marre de raisin, extrait de pain, extraits de thé vert, extrait de tomates, bétacarotène, vitamine E naturelle, chou, à Cerro là, extrait sec d'Olivier, pour prier, fucus, lithothamne, spiruline.

Oméga.
Oméga rassemble dans une capsule des acides gras essentiels(Oméga 3 et 6) issus des huiles végétales et de poissons que l'on retrouve dans le régime méditerranéen.
Elle est composée de : huile d'olive, huile de germe de blé, lycopène de tomates, vitamine E naturelle, huile de bourrache, huile essentielle de persil et de romarin, huile de foie de morue, huile de saumon.

Pour en savoir plus sur ces produits, visiter cette page :
http://beaute-bien-etre.gazoumarket.biz/page148.html
Pour acheter ces produits, écrivez-moi à :
gazoumarket@cialiga.fr

Dans mon prochain article je vous parlerai de la respiration profonde.

jeudi 17 septembre 2009

La grippe H1N1, interview

J'ai trouvé intéressant cet interview !
INTERVIEW - L'épidémiologiste, auteur de «A(H1N1) (d'Antoine Flahault et Jean-Yves Nau), journal de la pandémie», revient sur l'épidémie...

La ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a reconnu ce mercredi que l'épidémie avait commencé. Vous avez dirigé Sentinelles, le réseau de surveillance de la grippe des médecins libéraux. Quelles sont les données dont on dispose?

Tous les indicateurs nous montrent que la grippe est là. La vague épidémique démarre beaucoup plus tôt que pour la grippe saisonnière, et beaucoup plus fort.

Le vaccin devrait, lui, être disponible autour du 15 octobre. Cela permettra-t-il d'enrayer l'épidémie?

Non. Le plan qui a été validé par le gouvernement prévoit la vaccination d'environ 15 % de la population. C'est négligeable en termes de barrière épidémique. En revanche, le vaccin protègera les personnes déjà fragiles.

Comment interprétez-vos la cacophonie autour des chiffres de la grippe A?

Aujourd'hui, les chiffres qui sont communiqués par l'Institut national de veille sanitaire (InVS) reposent sur les consultations pour syndrome grippal. Or, aucun test n'est réalisé pour confirmer si ces malades sont bien infectés par le virus A(H1N1). C'est pourquoi avec l'Inserm nous allons mettre en place, dès que le comité d'éthique se sera prononcé, probablement lundi, une enquête hebdomadaire auprès de 1.000 personnes. Nous allons réaliser des prélèvements sanguins pour calculer le taux de contamination de la population par la grippe A et nous communiquerons les résultats chaque semaine.

Dans votre livre*, vous vous étonnez que le Tamiflu soit si peu utilisé...

Pour moi, il faut l'utiliser dès maintenant en préventif . Et le prescrire, par exemple, à tous les membres d'une famille où il y a un malade. Car ce médicament réduit la période de contagion de 30%. Il faut donc s'en servir au début de l'épidémie pour limiter la contamination.

La France a enregistré ses deux premiers décès exclusivement dus au virus. La grippe A s'attaque-t-elle plus aux patients jeunes?

Il pourrait y avoir une hausse de 10 % des décès de patients jeunes et en bonne santé par rapport à une «grippe normale». On sait aujourd'hui qu'il y a plus de décès directs avec le virus H1N1.

lundi 31 août 2009

Qu'est-ce que le Karité ?

Ses origines.
Le karité, appelé wolof « l'arbre à beurre », pousse dans les savanes boisées, sur les pentes des collines ou sur les plateaux de toute l'Afrique de l'ouest. Cet arbre est particulièrement protégé par les populations locales qui lui confèrent un caractère mystique protecteur. Sa durée moyenne de vie est de trois siècles mais il ne commence à produire ses premiers fruits que vers 25 ans et atteint sa pleine production vers 45 à 50 ans.
Le karité pousse uniquement à l'état sauvage. Les tentatives effectuées jusqu'à ce jour pour maîtriser la culture de cet arbre se sont révélées infructueuses. La cueillette des fruits est effectuée par les femmes après les travaux des champs. Cette activité occupe 300 000 à 400 000 femmes dans le seul Burkina Faso et au Mali.
3 000 000 de femmes tireraient 80 % de leurs revenus de cette culture.
Les fruits arrivent à maturité dans le courant du mois de juin. Il se détache des arbres et leur chute est favorisée par les vents qui soufflent à cette époque de l'année. Les fruits du karité sont ramassés entre mi-juin et mi-septembre.
Une fois débarrassé de la pulpe, on récupère la noix dont on extraira l'amende. Cette amende, une fois lavée et séchée avec soin, est achetée aux femmes dans les villages ou transformée sur place.
L'amende est alors concassée, torréfiée, moulue jusqu'à obtenir une pâte épaisse qui, mélangée à de l'eau sera vigoureusement barattée.
L'immersion dans l'eau bouillante va permettre de séparer le beurre des autres ingrédients de l'amende, notamment les impuretés qui se déposent au fond du récipient.
Chez Frédéric M. le beurre brut extrait de la noix de karité sera raffiné, neutralisé, blanchi, selon une méthode traditionnelle respectant le produit et n'impliquant pas de conservateurs chimiques. En raison du soin apporté à son extraction, notre beurre de karité et certifié que l'issue de l'agriculture biologique.
Le beurre de karité constitue depuis des siècles, tant sur le plan curatif que culinaire, un produit recherché et apprécié par la population africaine. Le karité est utilisé pour les foulures, les rhumes et les plaies.
Aujourd'hui les propriétés du karité seront reconnues par le corps médical Africain et Européen.
Aujourd'hui encore et de plus des millénaires le karité est exploité dans son intégralité par les familles africaines :
- pour l'alimentation : le beurre de karité est un bon beurre de cuisson et aussi pour les sauces
- pour la médecine : infusion des écorces, relaxation.
- pour la cosmétique : le karité est un produit de toilette pour toute la famille et même du nourrisson. En après-rasage pour les hommes, en baume pour les femmes qui s'enduisent les cheveux tous les jours.
La légende voudrait que Néfertiti y devait sa grande beauté au beurre de karité dont elle s'enduisait le visage et le corps quotidiennement.


Les vertus cosmétiques majeures du beurre de karité.
- Protection capillaire : lissage, souplesse, vitalité.
Karité et kératine sont deux mots ont consonance similaire et sont faits pour s'entendre. Le karité nourri, protège, lisse vos cheveux. Il est donc idéal pour les cheveux très secs, cassant, frisés ou dévitalisés.
- Hydratation.
Le karité est utilisé depuis des décennies pour ses vertus hydratantes des couches supérieures de l'épiderme et protectrices du film hydrolipidique de la peau. L'application du karité sur la peau du visage, du corps, ou même du contour des yeux, formera un film protecteur qui retiendra l'eau de votre épiderme plus longtemps. Le karité en beurre pénètre cependant plus lentement dans la peau qu'une crème classique, en raison de sa grande richesse.
- Relaxant.
Favorisant la micro circulation, le beurre de karité est également reconnu pour son effet de détente musculaire (ajouter dans un bain chaud). Il est également apprécié et utilisé contre les courbatures et les rhumatismes.
- Protecteur et réparateur.
Grand protecteur contre le froid, le karité et l'agent idéal pour combattre les gerçures, rougeurs et agressions dues aux températures extrêmes (froide ou chaude). Les skieurs, guides de haute montagne ou randonneurs connaissent ses vertus protectrices, notamment sur le visage des lèvres. Le fameux « film » que dépose le karité sur la peau, la protège durant de nombreuses heures et tout au long de l'exposition au froid.
Face au soleil, le karité, bien qu'ayant un filtre UV naturel, ne suffit pas à protéger la peau. Toutefois appliqué avant exposition au soleil et complété d'une crème solaire, il permet de ne pas peler et assure un bronzage homogène.
- Anti-âge et anti-vergetures.
Très riche en acides gras (phytosterols), insaponinfiables et en latex, le karité restitue l'élasticité des peaux sèches, déshydratées, sujettes aux rides. Cette fonction de reconstitution cellulaire et anti-élastase contribue ainsi à préserver la peau des effets du vieillissement et à lutter efficacement contre les vergetures.

Comme vous le voyez le karité qui a des vertus particulières.

Dans mon prochain article je vous parlerai du karité et des cheveux.

mardi 25 août 2009

Pollution dans l'habitat

Voici les informations de l'AFP du mardi 25/08/2009, © 2009

AFP (Fred Dufour),concerant la pollution dans l'habitat.

" L'UFC-Que Choisir a demandé mardi que les substances les plus
dangereuses utilisées dans l'habitat soient interdites,
soulignant que l'air que nous respirons à l'intérieur de nos
logements est plus pollué qu'à l'extérieur.L'UFC-Que Choisir
a demandé mardi que les substances les plus dangereuses
utilisées dans l'habitat soient interdites, soulignant que
l'air que nous respirons à l'intérieur de nos logements est
plus pollué qu'à l'extérieur.

"Nous demandons l'interdiction immédiate des substances les
plus dangereuses et la réduction du niveau total de pollution
admissible", indique l'association de consommateurs, qui
dénonce une "réglementation lacunaire".

L'UFC-Que Choisir cite le cas des moquettes encollées, qui,
selon des tests qu'elle a réalisé, rejoignent "la longue
liste des produits dont les émissions trop importantes de
certains composés organiques volatils induisent une nocivité
démontrée".

Elle préconise d'éviter l'encollage des moquettes et
recommande l'utilisation de scotch double faces. Cependant,
estime-t-elle, même fixée à l'adhésif, la moquette est "loin
de constituer le revêtement de sol idéal" dans la mesure où
elle stocke à la fois les acariens et la poussière.

Depuis 1999, l'association a passé au crible une série de
produits de consommation courante, qui, dans certains cas,
pouvaient être nocifs : désodorisants d'intérieur, peintures,
nettoyants ménagers, vitrificateurs ou encore commodes en
bois aggloméré.

L'association de consommateurs se prononce également pour un
"étiquetage de mise en garde" dans l'attente du retrait
définitif des substances nocives, dont certaines peuvent être
"cancérogènes ou toxiques pour la reproduction".

Plusieurs études dont celle de l'Observatoire de la qualité
de l'air intérieur (OQAI), ont montré que l'air que nous
respirons est 5 à 10 fois plus pollué à l'intérieur qu'à
l'extérieur, souligne-t-elle.
Or, pour l'association de consommateurs, les efforts engagés
par les pouvoirs publics sont insuffisants.

Elle juge ainsi sévèrement le règlement "REACH", adopté au
niveau européen fin 2006 et visant à faire le ménage parmi
les substances en circulation libre dans l'UE. "Outre la
lenteur de sa mise en oeuvre, son champ d?application reste
trop étroit", juge UFC-Que Choisir.

L'étude de l'OQAI (juin 2008) a montré que la grande majorité
des logements français a une ventilation défaillante ou
inexistante, rappelle par ailleurs l'UFC-Que Choisir.

Des mesures financières (prêt à taux zéro, crédit d'impôt
etc.) doivent être proposées aux ménages pour les inciter à
équiper leur logement d'un système de ventilation à double
flux, propose-t-elle. Pour les logements neufs et les
bâtiments professionnels, notamment ceux recevant du public
(hôpitaux, crèches etc.), ce système de ventilation doit être
rendu obligatoire, ajoute-t-elle. "

Si effectivement les pouvoirs publics ont le devoir d'intervneir sur la qualité des matériaux de construction utilisés et en définir les normes pour assurer à chacun une habitation saine, il n'est pas de leur ressort d'utiliser ou non des produits ménagers polluants.

Chacun a le choix d'acheter des produits ménagers chers et nocifs pour la santé et l'environnement ou, d'utiliser des produits non polluants et qui ne nuisent pas à la santé.

Pour ma part, je n'utilise plus de produits ménagers du commerce depuis plusieurs années. Je fabrique moi-même mes produits à base de produits naturels non polluants.

J'avais écrit un petit livret pour mes amies qui souhaitaient faire comme moi, je vous offre la possibilité d'essayer cette méthode, pour avoir votre intérieur propre,sain et sans pollution.

Je vous offre le livret que j'ai écrit sur "le ménage économique et écologique" :

Le petit livre du ménage économique et écologique.


Je vous souhaite une bonne lecture et surtout une habitation saine !



N'hésitez pas à donner votre avis à l'aide du formulaire "posez vos questions".


A très bientôt.

dimanche 23 août 2009

Les Parabens sont-ils réellement dangereux ?


Définition

Les Parabens ou Parabènes (PARAoxyBENzoates) sont utilisés en tant que conservateurs.
Certains d'entre eux sont présents dans la nature (myrtilles, mûres, l'orge, les fraises, le cassis, les pêches..) mais pour les cosmétiques, ils sont fabriqués à partir de l'acide benzoïque et sont souvent dilués dans un solvant : le phénoxyétanol, qui est lui-même un conservateur.
Leur concentration est limitée à 0,4% pour chacun des parabens, le total de tous les parabens d'un même produit ne pouvant dépassé 0,8% du total des ingrédients.

Dangereux ou pas

Du fait de leur activité effective antibactérienne et antimycosique, ils sont utilisés comme antimicrobiens dans des aliments, les boissons, les cosmétiques et les produits pharmaceutiques.

Les parabens sont des conservateurs controversés et la mention « sans paraben » est devenue un argument de vente largement employé par les fabricants.

Comme la mention « Sans conservateur », celle-ci paraît de plus en plus fréquemment sur les étiquettes de nos cosmétiques.

La mention « sans paraben » ne veut pas dire « sans conservateur », ni même « sans conservateur d’origine synthétique », ni même parfois… « sans paraben du tout » !
Depuis qu’on a accusé les parabens de tous les maux, parfois à tort, on trouve cette mention apposée sur de plus en plus de produits.

Ce produit que nous appelons "le parabèn" devrait en réalité s'appeler "les parabèns", au pluriel... parce qu'ils sont plusieurs...

Les parabèns sont des produits chimiques largement utilisés dans l'industrie cosmétique mais aussi pharmaceutique comme conservateurs, afin d'empêcher le développement des champignons et des bactéries.
Ils sont utilisés depuis plus de 50 ans et on en trouve dans plus de deux tiers des cosmétiques, toutes catégories confondues (shampooings, crèmes, mousses à raser... et même dans les produits pour bébés).

On les trouve aussi à l'état naturel dans certains aliments tels que les mûres, l'orge, les fraises, le cassis, les pêches, les haricots blancs, les oignons ou même la vanille. Ils existent aussi naturellement dans le corps humain (précurseur du Coenzyme Q10). Ils sont alors rapidement absorbés, métabolisés et excrétés.

Il existe cinq types de parabènes de synthèse : méthyl-paraben, éthyl-paraben (E214), propyl-paraben (E126), butyl-paraben et isobutyl-paraben. Ils regroupent les esters de l'acide parahydroybenzoïque.

Voilà les dernières conclusions de l'AFSSAPS : "la commission de cosmétologie s'est prononcée favorablement à la poursuite de l'utilisation aux conditions prévues par la réglementation de 2 des 5 parabens les plus couramment utilisés : méthyl et éthyl-paraben. Pour le propyl-paraben, la commission de cosmétologie s'est montrée favorable à la poursuite de l'utilisation de ce conservateur sous réserve que des études complémentaires soient réalisées permettant de confirmer l'absence de risque aux conditions d'utilisation dans les produits cosmétiques".
"Pour les autres parabens à chaînes plus longues, en l'absence d'intérêt d'utilisation par les industriels pour ces substances et du manque de données toxicologiques permettant d'écarter tout risque reprotoxique, la commission de cosmétologie s'est montrée favorable à demander à la commission européenne de le délister de la liste des conservateurs pouvant être utilisés dans les produits cosmétiques".

l'AFSSAPS fait, en juin 2005, un nouvel article sur les parabènes dans son bulletin "Vigilances" n°27 (page 5) : "il apparaît bien que les parabens sont peu toxiques et bien tolérés, bien que des réactions allergiques puissent survenir chez certaines personnes".

Conclusion
Les parabens sont des substances synthétisées à partir d’un composé chimique, l’acide parahydroxybenzoïque. Ils font partie des conservateurs les plus efficaces et les plus sûrs. Ils existent aussi à l’état naturel dans certains aliments tels que les fruits et légumes (mûres, orge, fraise, cassis, pêche, carotte, oignon, haricots blancs, vanille) ou les fromages. On les trouve naturellement dans le corps humain (précurseur du Coenzyme Q10). Ils sont rapidement absorbés, métabolisés et excrétés.

Certaines personnes peuvent être allergiques au même titre que d'autres le sont au pollen, au poil de chien, etc..

Les quelques cas qui ont servis la polémique il y a quelques années, ont surtout permis à certains laboratoires de profiter de la situation pour en faire des gorges chaudes et proposer des solutions de rechange. Les marques au label « Bio », donc sans parben, ont vu leurs ventes monter en flèche ainsi que celles qui affichent « sans parben » sur leur produits !

Les produits de substitution sont eux aussi, allergène sur certaines personnes.

On découvrira peut être dans quelques années qu'ils sont encore plus dangereux.

Comme toute chose, il ne faut pas abuser des parabens !

Dans le prochain article, je vous ferai part de quelques conseils sur le bien-être.

samedi 22 août 2009

Cosmétiques label « BIO », lequel ? Et pourquoi ?

En France et en Europe il existe plusieurs labels « Bio » pour les cosmétiques.
Un produit cosmétique présenté comme naturel n'est pas forcément Bio. Pour cela, le produit doit obtenir la certification Bio en répondant à un cahier des charges précis contrôlé par des organismes indépendants.
En France quatre certifications cohabitent et se partagent le marché : Ecocert avec la charte Cosmébio (mention Eco ou Bio), Nature et Progrès, Demeter et BDIH :

ECOCERT
Depuis 2004 le Ministère de l'industrie français a instauré un logo agréé du nom de Cosmébio. Tout comme pour le label alimentaire AB, celui de Cosmebio est accordé par Ecocert, organisme international de contrôle et de certification agréé par les pouvoirs publics. Deux logos existent : Bio (le plus exigeant) et Eco.
Les principales garanties :
COSMEBIO (Cosmétiques écologiques et biologiques) : au moins 95% d'ingrédients végétaux et au moins 10% du total des ingrédients sont issus de l'agriculture biologique.

COSMECO (cosmétiques écologiques) : au moins 50% de végétaux et au moins 5% du total des ingrédients sont issus de l'agriculture biologique.

Les matières premières naturelles doivent être exemptes de contaminants tels que métaux lourds, hydrocarbures, pesticides, dioxines, OGM, nitrates, et obtenues par des procédés simples.

Les ingrédients interdits :
•colorants synthétiques
•conservateurs de synthèse
•parfums de synthèse
•antioxydants et émoliants de synthèse
•huiles et graisses de synthèse
•ingrédients issus de l'industrie pétrolière, silicones
•produits animaux

NATURE ET PROGRÈS

Le cahier des charges des cosmétiques Nature et Progrès est le plus exigeant des labels existants. Il contrôle les éléments suivants :
•Matières premières végétales de qualité biologique uniquement
•Sans parfum de synthèse, sans colorant de synthèse, sans conservateur de synthèse (parabens, DMDM, glycol, EDTA)
•Sans pétrochimie (paraffine, silicone, PEG), sans OGM
•Biodégradabilité optimale de la formule
•Non testés sur animaux
•Formulés pour minimiser les risques d'allergie (sans lanoline)
•Démarche écologique du fabricant (éco-bilan)
•Emballages écologiques

DÉMÉTER
Charte d'origine Allemande, très rigoureuse.
Les Principales garanties :
•Plantes provenant de l'agriculture biodynamique ou plantes sauvages
•Sélection rigoureuse de toutes les substances entrant dans la composition des cosmétiques
•Préparations élaborées selon les méthodes utilisées pour la fabrication des médicaments homéopathiques Wala
Les interdits :
•Pas d'additifs synthétiques (émulsifiants, parfums, conservateurs, colorants...)
•Pas de tests sur animaux

BDIH
Moins rigoureux que le cahier des charges Demeter, il autorise en particulier certaines matières premières provenant d'animaux vivants (lanoline) et certains conservateurs synthétiques ainsi que l'usage de l'acide benzoïque et de ses dérivés.

Les Principales garanties :
•Cosmétiques formulés à partir de matières premières naturelles, issues du règne végétal ou minéral. Priorité aux végétaux de culture BIO
•Bases lavantes et émulsifiants d'origine végétale, obtenues par des techniques “douces” (hydrolyse, estérification)
•Tests sur des personnes volontaires ou des cultures de cellules.
•Utilisation très restreinte de quelques conservateurs doux (acide benzoïque, acide sorbique).

Les interdits :
•Les produits de la pétrochimie
•Les colorants ou parfums de synthèse
•Les bases lavantes ou émulsifiants éthoxiliés
•L'irradiation
•Les matières premières génétiquement modifiées (OGM)
•Les matières premières d'origine animale, sauf issues de l'animal vivant (ex: lanoline)
•Le blanc de baleine ou collagène d'origine animale
•Les tests sur les animaux


Les grands principes de la cosmétique bio certifiée sont les suivant :
• Pas de parfums, colorants et conservateurs synthétiques (ex :phtalates, muscs synthétiques)
• Pas de produits de synthèse (ex : huiles essentielles reconstituées synthétiquement)
• Pas de produits issus de la pétrochimie (glycérine, paraffine, vaseline, silicone)
• Pas de conservateurs comme les glycols (dont le phénoxyéthanol et les parabens), le formol (le formaldéhyde et les composés bromo), les substances à base de mercure (INCI : phényl mercuric acetate, phényl mercuric borate)
• Un engagement d'utilisation de matières premières de qualité (biologique, sauvage, sans traitement chimique, sans irradiation ionisante)
• Les huiles végétales doivent être de première pression à froid (PPF)
• Refus des tests sur les animaux,
• Emballages recyclables et non polluants

Les labels « Bio » sont rassurants pour les consommateurs. Ils nous simplifient la tâche car faire ses courses avec une loupe n'est pas aisé.
Cependant seuls les fabriquants les plus organisés et les plus "riches" peuvent s'offrir une certification Bio. Nombreuses sont les petites structures qui ne peuvent pas assumer le coût financier d'un label ou qui n'ont pas envie de s'embarrasser de la paperasserie qu'elle génère. Beaucoup de très bons produits sont fabriqués artisanalement avec tout le soin et les connaissances de passionnés en chimie organique et botanique. Pour s'assurer du sérieux de ces produits, il suffit parfois de discuter avec leurs fabriquants, ou de savoir déchiffrer...la liste INCI !

Certains de ces petits fabricants ont pourtant des produits qui mériterait le label « Bio ». Eux aussi fabriquent leurs produits avec des ingrédients naturels et respectent l'utilisateur. Certains ne veulent pas choisir un label plutôt qu'un autre, ils souhaitent une uniformisation de ses labels.
Ces marques sont peu connues et pourtant la qualité de leurs produits égalent les grandes. Les consommateurs devraient réfléchir car leurs prix sont beaucoup plus intéressants.

Personnellement, j'ai des allergies importantes à beaucoup de produits cosmétiques et même aux médicaments. Malgré tout j'ai abandonné les magasins « Bio » et les pharmacies pour me tourner vers des marques 40 à 60 % moins chers et avec lesquelles je n'ai pas d'allergie.

Regardez le livret de nos produits Bio en bas de page : "Découvrez nos produits Bio"